Fetus

Samedi 3 juillet · Sala Polivalent · Castell d’Aro · 23.00 h · Gratuit


Après avoir été salué comme « Talent Radical » de l’année par Time Out, le groupe de l’Empordà Fetus revient à la charge avec Sota, cavall i rei. Mettant provisoirement de côté ses propres compositions, ce nouveau disque mise sur l’accélération et la distorsion du répertoire de chansons du dernier des troubadours catalans, Jaume Arnella. Un hommage qui fuit la nostalgie pour devenir un chant de vie frénétique.

Jaume Arnella est un maillon indispensable pour comprendre comment la chanson populaire a survécu jusqu’à nos jours. Ses chansons ont imprégné l’imaginaire collectif comme si elles existaient depuis toujours. Aujourd’hui, Fetus les réinventent en mode garage punk et avec un naturel surprenant : une série de refrains et de romances qui chantent le bon vin et le vent des cimes, le comte Arnau de Verdaguer, Fèlix de Ramon Llull ou le dernier et fatidique voyage du maquisard Quico Sabaté.

Le groupe Fetus est composé d’Adrià Cortadellas (chant et guitare), Telm Terradas (basse) et Adrià Jiménez (batterie), soutenus en cette occasion par la guitare de Jordi Anticó et les claviers de Guille Caballero (Els Surfing Sirles, Chaqueta de Chándal). Produit et mixé par Joan Colomo comme pour les deux précédents disques de Fetus, L’epicentre del fangar (2017) et Terra cuita (2019). La pochette est signée Roger Peláez avec une illustration qui renvoie aussi au disque Cançons de vi i de taverna d’Arnella lui-même.



Les commentaires sont fermés.